Les 53 stations du Tôkaidô

Cette voie a été créée au IXème siècle et longe la côte rocheuse de l'ile principale de l'archipel, Hondô (ancien nom de Honshu). Cette voie est devenue à partir du XVIIème siècle l'artère principale pour relier Edo, capitale shôgunale et siège du gouvernement, à Kyôto, la résidence impériale.

Le trajet est long de 500 km et commence au pont Nihonbashi à Edo pour finir au pont Sanjôhashi à Kyôto. 53 relais distants d'environ 8 km chacun jalonnent cette route. Ces relais, souvent situés près d'endroits pittoresques, lieux saints, ou lieux historiques, offrent de nombreux services aux voyageurs. A chaque étape, auberges, restaurants, écuries, commerces etc... permettent aux voyageurs de voyager dans de bonnes conditions.  Cette route est très fréquentée (pèlerins, marchands, touristes, aventuriers,...). A l'époque, l'empereur exige que les Daimyô (seigneurs féodaux) aient une double résidence qu'ils occupent en alternance tous les deux ans entre Edo et Kyotô. A chaque déménagement, ce sont des centaines, voire des milliers de personnes (suivant la puissance du Daimyô) qui se déplacent, effectuant le trajet entre 10 et 15 jours, suivant les intempéries.

Hiroshige a le mieux immortalisé ce voyage. Il l'effectua lui-même en 1832, lorsqu'il fut chargé d'accompagner le convoi du Shôgun vers l'Empereur et de réaliser des dessins des diverses cérémonies. Il en profita pour faire de nombreux croquis des lieux et des voyageurs.