La Revanche des frères Soga

Cette histoire a notamment été illustrée par Hiroshige.

Durant la période du Japon féodal, deux grand clans s'affrontent : les Minamoto (Genji) et les Taira (Heike).

Le clan des Ito, avec comme chef Ito Jiro Sukechika, allié du clan Taira, est au plus mal.

Le shogun, Yoritomo, chef du clan des Genji veut unifier le Japon et assurer sa puissance par le sang. Il fait exécuter toutes les personnes ayant du sang Heike et va même jusqu'à éliminer ses propres frères (Yoshitsune et Noriyori). Kawazu Saburo Sukeyasu, fils d’Ito Jito Sukechika et lutteur de sumo se fait assassiner dans les collines de Hakone par son cousin Kudo Suketsune. Kawazu  laisse une veuve et deux jeunes garçons de trois et cinq ans, qui pour des raisons obscures ont été épargnés.

Plus tard la veuve de Kawazu épouse en seconde noce un homme appelé Soga. Cet homme adopte le fils le plus âgé, Juro Sukenari, et envoie au temple bouddhiste le plus jeune, Goro Tokimune, pour qu'il devienne moine. Le temps passe, les deux enfants deviennent des hommes, et gardent en eux le vœu secret de venger leur père ainsi que l'honneur de la famille.

Apprenant que Kudo Suketsune, l'assassin de leur père est sorti de son domaine pour chasser avec le shogun Yorimoto vers le mont Fuji, Juro décide de passer à l'action et va à Oiso chercher son frère au temple. Durant la nuit, en plein orage, Juro et Goro pénètrent le camp de chasse, repèrent la tente de Suketsune et se vengent.

Au lieu de fuir une fois leur vengeance accomplie, les deux frères proclament haut et fort leur honneur retrouvé. Les clameurs réveillent tout le camp. Un rude combat est mené et l'aîné, Juro, est tué. Goro réussit à se dégager des mains des hommes de Kudo Suketsune et parvient jusqu'au camp du shogun Yorimoto. Il sera arrêté par la ruse. Un lutteur de sumo dénommé Goromaru se déguise en femme de compagnie et le capture. Goro est alors amené devant Yoritomo qui l'épargnerait bien, mais le fils de Suketsune exige vengeance à son tour. Goro est exécuté.

Les frères Soga avaient 20 ans et 22 ans lorsqu'ils moururent en vengeant leur père.