La Bataille de Sekihagara

Cette bataille très importante (surnommée également Tenka wakeme no kassen soit "la bataille qui décida de l'avenir du Japon") mit fin à la guerre des clans en 1600.

Elle vit s’affronter deux grandes armées : celle de l’Est et celle de l’Ouest.

L’armée de l’Ouest commandé par le clan Toyotomi comportait environ 130.000 samouraïs tandis que l’armée des Tokugawa n’en comportait que 80.000.

Malgré cette infériorité numérique, le clan des Tokugawa gagna cette bataille qui dura 7 heures et commença à l’aube du 21 octobre 1600. Ce fut l’affrontement le plus sanglant de toute l’histoire des samouraïs et fit des milliers de victimes.

Tokugawa Ieyasu gagna cette bataille grâce, entre autre, à ses talents de politicien, réussissant à convaincre certains clans (notamment les Mori) de ne pas participer à celle-ci, et Kobayakawa Hideaki de l’armée de l’Ouest de trahir les siens. Celui-ci rejoignit les combats vers midi et faisant volte face, attaqua son propre clan.

Tokugawa Ieyasu fut proclamé vainqueur et nommé shogun 2 ans plus tard. La période Edo commença et ouvrit le Japon à 260 ans de paix, se fermant au monde extérieur, permettant le développement et la prospérité.

Aujourd’hui, le champ de bataille de Sekigahara est un lieu touristique populaire. Des plans détaillés et des guides permettent de mieux appréhender cette bataille qui figure au top trois mondial des champs de bataille.