SHUNGA (Estampes érotiques)

Les estampes japonaises érotiques, appelées aussi shunga (images de printemps ou images d'oreiller) apparaissent vers la fin du 17ème siècle.

Le Japon connait depuis quelques décennies une stabilité guerrière et économique qui voit prospérer une population d'artisans et de marchands friands de plaisirs (théâtre, musique, littérature, et aussi .... des plaisirs de la chair). A Edo (nom de l'ancienne Tokyo) le quartier du Yoshiwara se développe où se rencontrent courtisanes, lettrés, marchands, artisans... dans un joyeux libertinage.

 Les estampes érotiques sont alors considérées comme faisant partie du paysage. Il n'est pas rare d'en offrir aux jeunes mariés pour leur nuit de noce ; les samouraïs portent sous leurs armures de petits livres érotiques (souvent des dépliants) censés leur porter chance. Beaucoup de foyers japonais ont une petite estampe érotique ou un petit livret caché dans un coin de la pièce principale ; ceà sert de talisman et est censé protégé la maison des incendies qui peuvent se déclarer suite à un tremblement de terre.

Les plus grands artistes du XVIIIème siècle et du XIXème siècle ont produit des estampes érotiques, des petits livres, mais les signent rarement.

Il y a 41 produits.

produits par page